L'immobilier à Paris 12ème
4 juil

Embellissez votre appartement de 3 pièces à Paris 12e pour mieux le vendre !

AdobeStock_1939952491

L’immobilier représente aujourd’hui 14% du patrimoine des UHNWI (que l’on pourrait traduire par personne très fortunée) toutes nationalités confondues. L’héritage artistique et historique des grandes métropoles européennes, en fait une des places importantes d’investissement pour les acheteurs de l’immobilier de luxe, que ce soit dans le neuf ou l’ancien.

Vous avez un appartement de 3 pièces à vendre à Paris dans le 12e arrondissement. Par chance, Paris a toujours la cote ! Les investisseurs étrangers raffolent de Paris, Berlin et Milan. D’ailleurs, la France entière fait rêver. Elle attire une clientèle aussi bien locale qu’internationale. On y note une augmentation croissante des acquéreurs chinois, latino-américains et russes qui recherchent la sécurité pour leurs fortunes plus que la rentabilité des investissements. Que cherchent ces nationalités ? Du luxe, de beaux appartements, refaits à neuf, élégants… Vous voulez vendre à un bon prix votre appartement de 3 pièces à Paris dans le 12e arrondissement ? S’il nécessite quelques travaux, n’hésitez pas à les faire réaliser ! Vous pouvez même aller plus loin : faites-y des aménagements, faites appel à un décorateur d’intérieur… Et pour cause : le marché de l’immobilier de luxe est toujours à la hausse au premier semestre 2018.

Les acheteurs français à l’étranger dynamisent le secteur
Les expatriés français également participent à la redynamisation du marché de l’immobilier de prestige. 2,5 millions de nos compatriotes vivent à l’extérieur de nos frontières et ce nombre va en s’accroissant. Véritable manne en recherche de placements, ils continuent à privilégier leur pays d’origine lors de leurs investissements. L’immobilier étant le premier d’entre eux, devant l’assurance-vie ou encore les actions dont le rendement est aujourd’hui très faible. Ils ont entre 35 et 49 ans et s’offrent une option de retour. Ils privilégient Paris, Neuilly et Saint-Germain-en-Laye (pour 27% des demandes), la Côte d’Azur (22%), les stations des Alpes du Nord (9%) et Bordeaux et le bassin d’Arcachon (16%) les autres (26%) privilégiant d’autres destinations hexagonales.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée